Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : RETROUVEZ-MOI ÉGALEMENT SUR CRISSOUCUISINE.BLOGSPOT.FR
  • RETROUVEZ-MOI ÉGALEMENT SUR CRISSOUCUISINE.BLOGSPOT.FR
  • : Blog proposant des recettes de cuisine faciles mais goûteuses, réalisées avec des produits de saison bio. Articles sur l'anthropologie des épices et des légumes.
  • Contact

Partenariat

Recettes de cuisine 

 
 

 


Blogs à Croquer 
     Recettes de cuisine sur Notrefamille

Recherche

Archives

/ / /

Avocat (Persea Americana et Persea gratissima),

Famille des Lauracées.

 

 

L'avocat est originaire d'Amérique du Sud et d’Amérique centrale. L’arbre, dont le bois est cassant et fragile, peut mesurer jusqu’à vingt mètres de hauteur. Il fut rapporté en Europe par Cortez[1] à qui les Aztèques[2] en avait fait cadeau. Ces derniers l'appelaient "l'arbre aux testicules" : ahua guatl. L’avocatier représentait l’arbre de vie sacré des Mayas[3] et des Aztèques.

Les Amérindiens le nommaient donc ahua quatl, qui a donné ensuite aguacate en espagnol puis avocat. En Amérique précolombienne, il permettait aux Amérindiens de protéger leur peau contre les intempéries et le vieillissement. Ceux-ci l’appliquaient sur leurs cheveux pour en favoriser la pousse ; ils considéraient la chair comme un stimulant sexuel de premier ordre et préparaient des recettes d'onguents destinés à retarder la vieillesse. Bourgeons et feuilles sont utilisés lors de fièvres prolongées. Bien avant l'arrivée des conquistadores espagnols, les Aztèques et autres Amérindiens d'Amérique du Sud et d'Amérique centrale employaient communément la chair du fruit de l'avocatier dans leur alimentation.

L’avocatier a été introduit en Europe dans un but alimentaire. La consommation de l’avocat est relativement récente en France ; en effet, ce légume-fruit n’est apparu qu’à la fin des années cinquante. Il fut d’abord considéré comme un fruit exotique, donc un produit de luxe et était consommé principalement au moment des fêtes. Aujourd’hui, sa consommation s’est banalisée.

Dans certaines cultures, planter le noyau d’avocat porte bonheur. Implanté graduellement en Occident, où on le surnommait encore au XIXème siècle poire d’Amérique, ce n’est qu’aujourd’hui qu’on y lui reconnaît des vertus.

L’avocat se consomme toujours frais et il supporte difficilement la cuisson. En France, il se classe parmi les éléments salés, alors qu’au Brésil ou en Polynésie, il se mange en dessert avec du sucre, du citron, du xérès ou des noix de cajou. Aux Philippine, l’avocat se consomme également en crème glacée (la chair est réduite en purée, on ajoute du lait et du sucre, et on fait glacer).

Il existe des dizaines de variétés d'avocats, la plus répandue étant la variété hass à peau foncée, épaisse et dure ; le fuerté, le plus commun, reste vert et le nabal, rond, possède une chair moins grasse. On trouve parfois d’étranges petits avocats allongés et dépourvus de noyaux, surtout en provenance d’Israël. Ces fruits résultent d’accidents climatiques lors de la fécondation de la fleur. L’avocat du Brésil, lui, peut atteindre huit cents grammes.

L’avocatier est connu pour ses propriétés médicinales : les feuilles soigneraient la toux, les graines aideraient à lutter contre les diarrhées et l’huile est utilisée en soins dermatologiques et capillaires. Aux Antilles, on utilise l’infusion de feuilles pour soigner divers troubles, tels que asthénie, diabète, indigestion, troubles de règles. Le noyau, quant à lui, entre dans la composition de préparations aphrodisiaques.

L’avocat est riche en vitamines, protéines et graisses. C’est également une excellente source de potassium et d’acide folique[4]. Pour accélérer le processus de maturation d’un avocat pas tout à fait mûr, il suffit de l’enfermer dans un sac plastique. Cela aura pour effet d’emprisonner le gaz éthylène que produit l’avocat, gaz responsable du mûrissement des fruits.

On peut le manger tel quel, farci avec des crevettes par exemple, en salade, en potage ou en guacamole (purée épicée populaire au Mexique), ou comme dans certains pays, comme nous l’avons vu, en dessert sucré.

 



[1] Conquistador espagnol (1485 – 1547). Il partit à la conquête du Mexique et fonda Veracruz ; nommé gouverneur général de la Nouvelle-Espagne par Charles Quint, il administra le pays de manière autoritaire.

[2] Amérindiens d’une tribu nahuatl venus du nord du Mexique et fixés au XVIème siècle dans une région marécageuse où ils élevèrent leur capitale Tenochtitlán (Mexico actuel).

[3] Peuple de l’Amérique centrale dont la brillante civilisation s’étendit sur presque tout le territoire actuel du Guatemala, du Honduras britannique et du Mexique méridional.
[4] Vitamine du groupe B présente dans les feuilles vertes, utilisée dans le traitement de certaines anémies.

Partager cette page

Repost 0
Published by